Facebook
magnify
Home La Clavithèque

Magasin et École de musique à Orléans

La Clavithèque : Magasin et école de musique Yamaha à Orléans

Votre spécialiste Yamaha

C’est en 1986 que les Halles Châtelet d’Orléans voient s’installer une nouvelle enseigne de vente d’instruments de musique.
Un magasin de musique au concept novateur puisque Gérard Lepage se consacre essentiellement aux instruments numériques et à la création d’une Ecole de Musique dédiée aux claviers.

La Clavithèque : 1992, LARMES ET FÉLICITATIONS !

Un progrès de 25% par an, une participation active aux associations de commerçants du quartier (président de la Galerie Châtelet, vice-président du groupement Châtelet-Centre) font obtenir à Gérard lepage et la Clavithèque le titre envié de « Mercure d’Or » du Commerce remis par le Ministre du Commerce de l’époque à Paris. Dans le même temps c’est un incendie fulgurant qui détruit en une nuit le magasin et tout ce qu’il contient… Pas de répit, 3 mois plus tard un magasin tout neuf voit le jour et bénéficie des belles retombées du Mercure d’Or. Quelques très bons de l’école remportent les plus beaux trophées du Concours Mondial organisé par la Fondation YAMAHA pour la Musique (Finales Nationales 3 années de suite, Finale Européenne et Mondiale en 1993).

La Clavithèque : 2001, ZONE EXPO SUD

La ville a besoin de locaux pour y installer une enseigne d’envergure (Bouchara) au sein de la Galerie Châtelet. C’est d’accord, Clavithèque s’en va vers le Sud. Une surface de 730 m² est disponible. Nouveaux espaces pour de nouveaux instruments :
Les guitares et les batteries trouvent leur place tant en exposition qu’à l’école de musique, la sonorisation se développe grandement et un auditorium Hi-Fi et Home-Cinéma est créé.

La Clavithèque : 2011, ANNIVERSAIRE

Pendant toute l’année 2011 Clavithèque a tenu à fêter dignement ses 25 ans en étant toujours présent et actif pour présenter au mieux ces instruments et recevoir tous les amoureux de la musique et de la technologie

La Clavithèque : 25 ANS DE TECHNOLOGIE

En 1986, on découvre à la Clavithèque des orgues, des synthétiseurs, des claviers portables et ces fameux nouveaux pianos apparus un an plus tôt et qui représentent à cette époque une révolution pour tous les musiciens. YAMAHA, créateur de cet instrument (le Clavinova) le présente comme un piano avec ses 88 notes, son toucher lourd et sensible et surtout, la possibilité de jouer à bas volume ou même au casque ! Il devenait donc possible à tous les musiciens habitant en appartement de jouer sans déranger les voisins ! Les accordages obligatoires et réguliers des pianos acoustiques n’avaient plus lieu d’être puisque le Clavinova ne se désaccorde jamais. Le principe est semblable à celui de l’appareil photo numérique : le son d’un véritable piano à queue avec toutes ses nuances est numérisé et stocké dans une mémoire informatique. La restitution sonore se fait au travers d’une véritable chaine Hi-Fi incorporée, ce qui permet de pouvoir contrôler son niveau de puissance. Aujourd’hui, en 2006, cet échantillonnage a fait encore d’immense progrès grâce aux évolutions de l’informatique. Nous atteignons un réalisme instrumental exceptionnel : résonance naturelle de la levée des étouffoirs, résonance des cordes et de la table d’harmonie.
Les claviers portables comme les synthétiseurs bénéficient également de ces progrès technologiques et suivent de près toutes ces évolutions.
Il faut savoir que maintenant, on peut brancher un microphone, un clavier, une guitare ou même une table de mixage directement sur son ordinateur avec simplement une connexion USB.

L’image n’est pas en reste avec une salle spécialement équipée « cinéma » avec différents vidéo-projecteurs ou écrans plasma associés aux amplis et enceintes haut de gamme. La Clavithèque propose l’étude et l’aménagement complet de votre future salle.